Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

C’est l’histoire d’un concept car né de l’imagination de nos Galapiats encadrants, en 2006. C’est aussi l’histoire de rencontres qui ont renforcé l’expérience créatrice d’une association atypique.

DuoL’objectif in fine de ce véhicule était de créer une deuxième voiture pédagogique pour enseigner la conduite aux enfants. Il faut savoir que notre Duo, première biplace de l’histoire des Galapiats, créée en 1995, est celle qui roule le plus de toute notre écurie.

 

Mais revenons à nos moutons :

 

Initialement, cette voiture devait avoir 2 volants + une transmission par courroie entre les 2 volants ainsi qu’un double pédalier. Ce projet a quelque peu dévié de sa trajectoire au cours des années mais certaines spécificités désirées ont été réalisées notamment :

  • Le train avant de ce concept car est identique à celui d’une monoplace notamment au niveau du triangle intérieur.
  • Un moteur costaud 4 cylindres a été installé sans oublier des suspensions arrière inspirées des véhicules "Renault Spider"
  • Une spécificité tout de même : La mise en place de poussoirs et mini basculeurs sur le train arrière et une résistance à la torsion accrue du fait du tube reliant l’avant à l’arrière.
  • Installation de sièges plus bas que les pédales. Cela reprend la conception applicable dans une monoplace.
    De plus, ils sont réglables en hauteur, en avant, en arrière. Pour cela, nous nous sommes inspirés de la 24 CT Panhard.

 

Le Design de la voiture

 

Là aussi, ce fut une rencontre improbable entre Yves et un jeune tout juste lauréat de l’école SBARRO : Josué CHEVREL. Il a intégré notre association pendant 2 ans, a travaillé sur la TWINGO tout en étant pigiste au sein du magazine « GTI Mag, Tuning Univers ».
C’est donc tout naturellement qu’il a élaboré le design de ce concept car dont les croquis vous sont présentés.

  B Side 1  B Side 2

Ensuite, Jean-Louis, encadrant, est entré en scène pour élaborer le master et former un jeune Galapiat, Alexis, à notre logiciel de dessin. Pendant cette même période, il a mis au point sa fraiseuse à commandes numériques pour lui permettre de découper avec précision la mousse et les autres composants nécessaires à la construction du master.
Le master fut réalisé en un an.

Master  J Louis Master  J Louis Master 2JPG

Ce concept car a servi de cobaye pour la mise au point de certaines techniques sans oublier les réglages des machines-outils spécifiques.

 

Le temps des Cathédrales

 

IMG 8177Ensuite, des priorités, notamment la monoplace Toyota, ont pris le pas sur ce projet. Il s’est trouvé alors mis de côté provisoirement. Ce qui devait être provisoire a duré quasiment 10 ans. Il fut même baptisé « la cathédrale » en référence au nombre d’années nécessaires à la construction d’un tel édifice (100 ans). Nous avions encore de la marge....

 

Fin 2013, début 2014, le projet fut relancé :

 

La reprise fut timide mais l’objectif du Mondial de l’Automobile à Paris en 2016 a boosté le moral des troupes. Il nous fallait préparer la voiture pour l’activité peinture.

Là aussi, belle rencontre avec Jean Yves LACROIX : grande figure du Sport Automobile Français et International à qui l’on doit la peinture originale des LOTUS JPS et de certaines PORSCHE du Mans.

Nous lui avons laissé toute liberté pour s’exprimer en lui imposant uniquement la charte graphique de notre sponsor : La MATMUT. Il est venu fin août 2016 dans notre atelier et a consacré une journée de son temps précieux pour former nos jeunes aux techniques spécifiques de masquage, de réalisation de peinture. Il a mis la main à la pâte, veillant avec attention au bon déroulement des opérations.

JY Lacroix 2  JY Lacroix  JY Lacroix 3JPG

 

Il fallait lui trouver un nom ...

 

Alors là, le mérite en revient à Yves. Il a cogité en pensant au véhicule biplace, two sides.
Et « beside » voulant dire à côté. Pour conclure, le nom est apparu, ce véhicule s’appellera donc "B-Side".

 

La Consécration : La B-Side est née en 2016

 

Elle a donc fait son entrée au Mondial de l’Automobile à Paris, rutilante, en octobre 2016. Elle s’est présentée fièrement sur le stand MATMUT aux côtés du tout-terrain piloté par Romain Dumas lors du Dakkar 2016.
Nos jeunes Galapiats étaient présents les weekends pour répondre aux questions d’un public venu nombreux.

B Side Mondial  matmut verso  B Side mondial1

 

Pour conclure, chacun peut revendiquer une idée maîtresse de cette voiture.

 

Ce fut de belles rencontres insolites, improbables, enrichissantes sans oublier un projet abouti dont nous sommes fiers.
Si vous l’avez manquée au Mondial de l’Automobile, vous pourrez la retrouver aux 24 H du Mans 2017.

Alors, rendez-vous sur le circuit de la Sarthe, en juin 2017.